STATIONS FANTOMES A PARIS

STATIONS FANTOMES A PARIS

Le Projet

Nager dans le métro.

Le métro parisien est indissociable de la vie de la ville lumière. Ses stations partagent la notoriété de ses avenues, de ses églises et de ses musées. 

Des Champs-Elysées à Bastille en passant par art et métiers et Châtelet, elles font toutes rêver, à chacune son histoire et à chacun sa préférence !

Certains de ses lieux comme l'Arsenal, la porte des Lilas, la porte Molitor ou le Champs de Mars restent populaires mais ont perdu leurs stations qui sont tombées dans l'oubli.

Le projet d'aménagement de ces stations fantômes permettrait de redonner vie à des lieux typiquement parisiens.

A l'heure où les New-Yorkais s'apprêtent à jouir de la Lowline, pourquoi Paris ne profiterait pas de ses espaces sous-terrains afin d'inventer de nouveaux usages ? 

Il s'agirait d'opérer une transformation douce de ces lieux, de trouver au gré des opportunités une programmation enthousiasmante en conservant l'esthétique de leur usage initial.

Nager dans une alcôve du métro était un rêve, mais pourrait bientôt devenir une réalité en comblant ponctuellement le manque d'équipements sportifs dans la capitale.

Une salle de spectacle dans une station de métro serait une magnifique occasion pour des scénographes, chorégraphes et danseurs de se confronter à un lieu à la fois familier et inédit.

Pourquoi ne pas installer une boîte de nuit à l'Arsenal ? Proche de la Bastille, elle permettrait de se divertir en plein centre de Paris sans occasionner de gêne pour les voisins.

Un jardin sous-terrain permettrait de profiter du calme et de la tranquillité d'un métro réinventé lors des journées pluvieuses.

Une galerie d'art, un lieu de création contemporaine ou même un restaurant pourraient également être imaginés pour ces stations ! 

Ces lieux détournés de leur usage initial pouraient ainsi une fois de plus leur capacité à inventer de nouvelles expériences urbaines.