PROJET POUR LA LIAISON DES CONTINENTS SUR LE DÉTROIT DU BERING.

PROJET POUR LA LIAISON DES CONTINENTS SUR LE DÉTROIT DU BERING.

Le Projet

Il ne s’agit pas ici de construire un simple pont ou une ligne commerciale pour relier 2 continents. L’ampleur du site, sa localisation, son contexte géopolitique autant que la conscience écologique actuelle justifient une proposition beaucoup plus ambitieuse, un projet actif et sensible aux conditions du site.
Par sa position de seuil entre deux océans, Pacifique et Arctique, le détroit de Béring a un climat extrêmement fragile lié à la fonte des glaces et c’est un lieu stratégique pour le climat global. Un écosystème rare, fragile et varié s’y est installé.
Notre proposition pour relier les deux rives est un geste net et radical, sans ambiguïté et avec une brutalité mesurée. L’inspiration est mystique autant que préhistorique : Moïse ouvrant la mer aux premiers hommes…
Le projet consiste à ouvrir une tranchée dans les eaux peu profondes du détroit et relier ainsi les deux rives en émergeant le sol originel. Deux structures sont renforcées par de multiples entretoises à vocations multiples, certaines laissent passer la faune, d’autres utilisent les courants pour produire de l’énergie, d’autres enfin accueillent diverses fonctions telles des habitations, des hôtels ou des laboratoires de recherche.
La double muraille affleure de quelques mètres au dessus de la mer et permet ainsi de filtrer la surface, les flux des bateaux sont totalement contrôlés, l’énergie des vagues emmagasinée.
Dans son radicalisme obstiné, la structure tranche les îles sur son passage et propose d’y installer les gros équipements ou les habitations afin de profiter au maximum de l’inertie de la roche.
Le monument de la paix quant à lui fait lien entre les deux iles, un chemin de balises flottantes gravé aux noms de ceux qui ont oeuvré pour la paix, ballet instable et incessant des pancakes qui rejoue constamment l’embâcle et la débâcle.