Pavillon d’exposition Renault Z.E

Pavillon d’exposition Renault Z.E

Le Projet

La composition du bâtiment est de forme simple, à l’image d’un Pit-stop de circuit automobile. Le projet s’organise de plein pied sur un seul niveau. Au nord Est, une partie du surplomb génère une terrasse donnant directement sur la Seine. Une grande surface en continuité de la piste y est développée et s’ouvre très largement sur  la seine et sur le jardin.
Le bâtiment est longiligne et séquencé au travers de 2 volumes en verre entièrement transparent et ceinturant un préau, trois objets articulent le plan et concentrent toutes les parties closes, opaques et structurelles.
Le traitement du bâtiment recherche l’effacement, il n’y a ni mur, ni cloison opaque, les points durs du projet se concentrent en trois objets qui articulent le plan et concentrent tous les espaces clos et techniques, ils stabilisent mécaniquement la structure.
Ces objets de matières et d’apparences différentes, sont composés de bois, de métal et de verre, ils sont tout trois répartis sous une couverture végétale, trait d’union liant tous les éléments entre eux.
 Les limites du plan se concrétisent dans des parois de verre et une structure métallique périphérique simple, fine et blanche formant ainsi deux corps séparés encadrant un préau.
Chaque façade se développe comme une peau qui se superpose au bâti et trouve sa définition dans la dialectique qu’elle établit avec son environnement.  Ainsi, une épaisseur de roseau est plantée au sud-ouest afin de filtrer les rayons du soleil et offrir au parc une façade mimétique. Au nord Est, une partie du surplomb génère une terrasse donnant directement sur la Seine.