CENTRE DE SCIENCE DE BELGRADE

CENTRE DE SCIENCE DE BELGRADE

Le Projet

Il faut faire une place à la science en Serbie et,plus particulièrement, à Belgrade. nous pensons que c’est une excellente idée de placer ce centre au milieu de la ville prêt du futur centre: la nature et la science se rejoignent, en quelque sorte.
Quand on évoque la Serbie, on pense aussitôt au Mont avala avec sa sculpture Géante, à Golubac, à des rochers, à des arbres, à un horizon qui se détache sur le ciel, mais aussi à l’eau. Le projet s’installe dans le block 39 dans une zone de logement à forte densité urbaine. Le projet s’insère dans ce tissu urbain avec une nouvelle typologie territoriale et paysagère. Il s’appuie s sur le paysage et la forme d’un cratère pour créer une intériorité en inventant sa propre urbanité naturelle. Ce block 39, aujourd’hui est très urbain. Or, nous ne pouvons pas construire ce projet si le site n’est pas absolument parfait D’ailleurs, cet îlot dans la ville pourrait tout aussi bien se trouver au milieu de la ville moderne, de la montagne, des rochers, des arbres, rappelant ainsi l’image idéale de l’identité et du paysage Serbe. Nous proposons donc de donner au future block de la science une architecture mystérieuse, en parfaite adéquation avec l’image du lieu. Ce block est un profil, celui d’un paysage urbain dans une cité urbaine. Elle établit un contraste et l’on comprend immédiatement que ce block a quelque chose de vraiment unique, parce qu’au milieu des arbres et des rochers, l’on aperçoit des objets réfléchissant, une architecture très précieuse, Qui nous attire vers le lieu. Nous pensons aussi que ce profil pourrait constituer une identité très forte pour la ville, car dans ce cas, l’architecture est paysage et le paysage est architecture. Le contraste est lié à la matérialité du reflet, de la transparence, des rochers et des arbres. Le dessin des arbres est très précis. Le contour des branches, des feuilles, se détachent sur le ciel, et la conception de ce block ne doit rien au hasard : elle suit un agencement très précis, en rapport avec d’autres lieux et des montagnes connues de tous en Serbie. Nous jouerons aussi avec l’échelle, afin de donner l’impression que la montagne est bien plus grande qu’elle ne l’est en réalité. Pour une plus grande proéminence dans la ville.