AMENAGEMENT DE LA PLACE COSANDEY à l’EPFL LAUSANNE

AMENAGEMENT DE LA PLACE COSANDEY à l’EPFL LAUSANNE

Le Projet

L’ouvrage tient plus d’une géographie que d’un bâtiment.
Au sol se dessine un territoire issu d’un tissage technique pouvant alimenter l’ouvrage dans sa totalité, il superpose grille structurelle destinée à supporter les fortes charges, quadrillage électrique destiné à irriguer la totalité de l’espace, et trame d’aération contrôlable dans sa totalité. Au plafond, un ciel technique se déploie, contrôlant le climat et l’ambiance. Une première verrière permet d’étancher la canopée, une deuxième permet d’aplanir le plafond pour répondre à la mobilité des cloisons, la lame d’air contenu entre les deux jouant le rôle d’isolant thermique et d’extraction d’air,  différents dispositifs rétractables  peuvent également être installés afin de diffuser uniformément la lumière ou de complètement l’occulter. Les structures secondaires de la verrière se développent également en grille et remplissent plusieurs rôles, fixation pour la scénographie ou la muséographie, réseaux électriques offrant la possibilité d’y déployer des éclairages ou autres installations comme des écrans. Les murs agissent quant à eux comme des frontières. Les frontières statiques définissent les 3 pavillons au travers d’une programmation minimale générant un zoning fonctionnel naturel. Les frontières mobiles quant a elles agissent comme des boucliers, chaque segment est autonome, ils isolent phoniquement et thermiquement  afin de créer un tampon entre intérieur et extérieur, ils disposent également de dispositifs anti-effractions; il s’agit de véritables murs transparents cintrés et définissant par leurs stabilités et leurs autonomies toutes les possibilités d’agencements avec ou sans assemblage possible. 3 types de rayons se combinent afin de permettre un nombre élevé d’agencements. Les parois peuvent être occultées avec simplicité par des textiles, un certain nombre de segments disposent également de portes. Le Montreux Jazz Lab constitue un objet singulier, nécessitant un équipement spécifique et technique particulier il  dispose donc de sa propre structure et infrastructure et d’une logique de reconfiguration qui lui est  dédiée. Le Montreux Jazz Lab adapte son agencement suivant sa destination, il permet ainsi de développer 3 grandes orientations, celle de café, de cinéma ou de concert.